Lingerie Model

LES AFFECTIONS GYNÉCOLOGIQUES NE SONT PAS UNE FATALITÉ

Tout au long de leur vie, les femmes sont susceptibles de connaître de grands bouleversements hormonaux (grossesse, accouchement, ménopause, maladie…) pouvant entrainer l’apparition de symptômes gynécologiques indésirables. Les conséquences sur la vie intime et de couple peuvent survenir de manière inattendue:

  • Rapports sexuels douloureux

  • Sécheresse intime

  • Démangeaisons

  • Brulûres vaginales

  • Perte de tonicité du vagin…

Par manque d’information et du côté délicat de ces symptômes, nombreuses sont les femmes à renoncer à une aide médicale ; et considèrent ces désagréments comme une fatalité.

Comment INTIMALASE® et RENOVALASE® peuvent-elles vous aider?

IntimaLase® et RenovaLase® sont des procédures Laser Erbium gynécologique développées par Fotona.

Elles permettent de soulager les affections gynécologiques sans recourir aux hormones.
Une énergie est délivrée sur une zone ciblée de la peau et/ou des muqueuses (y compris la paroi vaginale) sans endommager les tissus environnants. L’organisme réagit par un remodelage des tissus et la production de collagène.

Quelles principales affections peuvent être traitées par Laser Erbium Fotona ?

  • Atrophie vulvo-vaginale (sécheresses, irritations, démangeaisons, brûlures…)

  • Relachement vulvo-vaginale (perte de tonicité des tissus pouvant entrainer une perte de sensations)

  • Tissus cicatriciels (cicatrices d’épisiotomie…)


INTIMALASE® et RENOVALASE® sont-ils douloureux?

Selon la zone traitée, un léger picotement peut être ressenti.

Comment se déroule le traitement?

Généralement, 3 séances sont réalisées, à un intervalle de 6 semaines, en dehors du cycle menstruel. Chaque séance dure 15 minutes. Il est recommandé de renouveler le traitement tous les ans afin de maintenir les bénéfices sur l’amélioration des symptômes.

Et après le traitement?

La plupart des patientes ont signalé ressentir un soulagement immédiat. La quasi-totalité d’entre elles ont ressenti un soulagement après le premier traitement.
Immédiatement après la séance, vous pouvez reprendre le cours de vos activités normales ; il est toutefois recommandé d’éviter tout rapport sexuel pendant 7 jours.


En savoir plus

Cette technique pourrait répondre à vos attentes et vous voulez en savoir davantage, rendez-vous sur le site dédié au laser IntimaLase® et RenovaLase® .

Le laser vaginal, plus communément appelé « rajeunissement du vagin », est un traitement qui a révolutionné le quotidien du gynécologue et des femmes, permettant d’accélérer la guérison de nombreuses pathologies, comme la sécheresse du vagin ou l’atrophie vulvo-vaginale.

En effet, sans le recours au laser, les conséquences d’une perturbation intime peuvent être désastreuses et invivables, à l’image des irritations, des sensations de brûlure, des rapports sexuels désagréables, et même des problèmes d’incontinence urinaire. Particulièrement recommandée après un cancer du sein, une ménopause ou un accouchement, cette technique a bouleversé le milieu de la santé féminine.

Pour mieux comprendre le champ d’application du laser vaginal et ses conséquences, voici une sélection d’informations pratiques qui devraient vous renseigner.

Comment fonctionne le laser vaginal ?

Le laser vaginal est une technique médicale, qui permet de cibler les cellules du vagin pour supprimer les couches superficielles, souvent sèches et fatiguées, afin que les cellules plus jeunes du dessous prennent le relais. Par la même occasion, la production de collagène se trouve relancée, ce qui permet de régénérer les tissus environnants. Grâce à ce traitement moderne, les femmes retrouvent une vie intime agréable, dépourvue de douleurs, d’incontinence ou de relâchement du vagin.

Quelles sont les pathologies pouvant être prises en charge par le laser vaginal ? 

Le laser vaginal peut permettre de combattre de nombreuses pathologies. Parmi les plus fréquentes, on retrouve la sécheresse vaginale, qui peut entraîner des rapports sexuels douloureux et des rapports intimes relativement frustrants. Également, l’incontinence urinaire peut faire l’objet de ce traitement, tout comme le relâchement du vagin et les brûlures de la vulve, même si dans ce dernier cas, la technique est plus récente. De manière plus générale, tous les symptômes relatifs à l’atrophie vulvo-vaginale et au relâchement des tissus peuvent être pris en charge par le laser vaginal.

Est-ce que le laser vaginal entraîne des effets secondaires ?

Dans leur très grande majorité, les femmes ne ressentent aucun effet secondaire après un traitement au laser vaginal. Toutefois, certaines peuvent faire l’objet de petits saignements sans gravité après la première séance, qui disparaissent très vite et ne surviennent plus aux séances suivantes.

Est-ce que le laser vaginal est un traitement douloureux ?

Tout comme pour les effets secondaires, la technique du laser ne donne aucune douleur lors de la séance, hormis quelques picotements en fonction des zones traitées, ou une très légère sensation de brûlure à la toute fin du processus. Rien d’insurmontable ou d’effrayant, qui justifierait que les femmes restent avec leurs douleurs vaginales ou tout autre problème intime.

Comment se déroule le traitement au laser vaginal ?

Allongées comme lors de toute consultation avec un gynécologue, les patientes se voient introduire l’embout du laser dans le vagin, au même titre qu’une sonde ou qu’un spéculum. L’absence de douleurs permet aussi de ne pas subir d’anesthésie, ce qui facilite la reprise d’activité. En règle générale, il faut compter environ 15 minutes pour une séance, et un maximum de 3 à 4 séances, espacées de 4 à 6 semaines, pour atteindre les objectifs fixés avec le médecin. Une fois fait, il reste nécessaire de maintenir une séance par an, afin de renouveler le traitement et de maintenir ses bénéfices au quotidien. En ce qui concerne les résultats, les patientes ressentent parfois un vrai soulagement dès la première séance, même si cela vient plus souvent à partir de la seconde.

Est-ce qu’un traitement au laser vaginal comporte des contre-indications ?

Il n’y a pas réellement de contre-indications à la suite d’un traitement au laser vaginal, puisque les patientes peuvent reprendre le cours de leurs activités directement après la séance. Cependant, pour des raisons évidentes, il est malgré tout recommandé de ne pas avoir de rapports sexuels avant 6 à 7 jours.

Quel est le prix d’un traitement au laser vaginal ?

Malgré les nombreuses demandes en cours de la part des associations, le traitement au laser vaginal n’est toujours pas pris en charge par l’assurance maladie, bien que certaines mutuelles commencent à l’inclure dans leurs garanties. En France, le coût reste donc entièrement à la charge des patientes, soit 250 euros la séance.